Cap à 10 pour l'Ultimate féminin

April 6, 2015

Après des années de coupe, la coupe féminine va se transformer en championnat. Si pour beaucoup, ce changement est anodin, il est pourtant une révolution réelle pour cette compétition et pour le développement de l'Ultimate féminin en France. Décryptage de ce qui a changé et états de lieu :

Jusque-là, la coupe féminine se jouait en un seul w-e et se jouait sur un format club avec un nombre de guest maximum. Ainsi, chaque joueuse se retrouvait "prisonnière" de sa licence, car si elle se retrouvait dans un club isolé, il y avait une possibilité que le club la recevant soit plein de guest, n'ayant pas eux-mêmes assez de joueuses inscrites, le quota étant fixé à 51% :

Nombre de guests acceptés en fonction du nombre de joueuses du club :
7 joueuses de l'équipe = 3 guest maxi, 7=3, 8=3, 9=4, 10=4, 11=5, 12=5, 13=6, 14=6, 15=7....

Désormais la fédé a incorporé une règle nouvelle : l'équipe de Ligue !
Ainsi si trois joueuses de Fumble veulent rejoindre deux de Vazylence, trois de Dahultimate et une de Chamber'mont Disque pour monter une équipe Ligue Rhône-Alpes, c'est désormais possible et cela n'empêche pas Monkey et Moustix de jouer sous Queen Kong !
D'ailleurs, le résultat ne se fait pas attendre : il y a déjà une équipe de LFD Centre !

Deuxième modification majeure : le doublement des dates : avec deux dates de championnats, on aurait pu croire que moins d'équipes auraient participé à ce championnat, ayant peur de ne pas se présenter sur la deuxième phase ! Au contraire ! Le nouveau format autorise désormais à une équipe de s'inscrire sur le championnat sans pour autant être obligé de participer aux deux phases de championnat et être forfaite ! Ce format permet surtout une compétition plus compétitive avec un vrai objectif pour nos joueuses et un système qui protège les équipes ambitieuses de l'accident sportif avec deux dates au lieu d'une.

Ce qui a changé en bref :
Pour les clubs féminins : deux dates, c'est un objectif plus complet, moins de risques laissés à la chance et un résultat final plus représentatif.

Pour les équipes de compétition :
Deux dates, c'est plus de joueuses qui peuvent jouer et un objectif plus important pouvant aider à la création et cohésion d'une équipe.

Pour les nouvelles équipes :
La possibilité d'accéder à la compétition féminine, sans être bloquée par la contrainte d'une seule date ou d'un club trop isolé.

Finalement, le nombre d'équipes inscrites franchi pour la première fois le cap de 10, même sans championnat du monde à la clé et ça, on ne peut tous que s'en réjouir !

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive