Le CFU 2015 par Giovann

April 14, 2015

 

Comment s'est passée la préparation pour le CFU ? 
Avais-tu un rôle particulier défini dans l'équipe, un projet ?


J'ai appris en janvier – 3 mois avant – que je devrais être le capitaine et accompagnateur cette année pour les universitaires. Je devais gérer l'équipe et le projet de cette année, et passer de joueur à capitaine.
Je crois qu'au fond de moi, j'attends ce jour depuis longtemps pour savoir si je pourrais créer et gérer une équipe en tant que capitaine.
Au bout de 3 mois de préparation, sélections et discussions, on finit avec 9 joueurs : Alexis, Jean-Baptiste, Giovann, Godelin, Victor, Anaïs, Cécile, Kadi, Marine ; 5 Garçons, 4 Filles.

Du coup, vous partez en mixte ?

Oui, l'équipe de Montpellier jouera en Mixte ! Une équipe de débutants pour la plupart, avec deux joueuses de club et le capitaine participant à son 4e championnat universitaire ; l'idée est d'aller créer la surprise, jouer les trouble-fête et viser le Podium.

Giovann raconte alors son championnat :


9 avril, 8h30 : Besançon : les 9 guerriers de Montpellier se rendent au complexe sportif de la Malcombe. 9 Équipes Mixtes engagés, 2 Poules :
- La première à 4 équipes : université Marne La vallée, INP Grenoble ; CRSU Lille et JV sport Amiens
- La seconde à 5 équipes : UT Compiègne, INSA Strasbourg ; Université de Franche Comte, Université de Limoges et Université Paul Valéry Montpellier.

Premier Match Contre Limoges et premier match tous ensemble !
Les esprits sont soudés, les crampons sont affûtés, mais la pression fait aussi son arrivé. L'équipe de Montpellier met du temps à se laisser porter par son propre jeu. Limoges est plus présent et agressif. Les sudistes se réveillent trop tard et perdent leur premier match 6-8. Je parle avec mes joueurs et tous sont d'accord : nous n'avons pas joué et avons subit la pression de ce match de plein fouet. J'explique alors qu'il faut y aller, tout donner pour ne rien regretter et qu'on va devoir donner largement plus que cela pour le prochain match, car on attaque un gros morceau, mais je leur dis aussi à quel point j'ai confiance en eux et je crois en notre équipe.

Second Match contre UT Compiègne !
Un échauffement plus dur, des mots plus forts, des encouragements plus intenses nous font rentrer dans le match comme un taureau dans une arène. Les sudistes courent plus vite, sautent plus haut, catchent mieux. Les oranges ne reviendront pas au score : 9-4 pour Montpellier. Sentiment d'exploit de notre côté : je sens de la passion et le debriefing du match est simple : maintenant, il faut gagner chaque match en étant à fond.

Troisième Match contre Strasbourg : ne pas tomber dans le piège.
L'équipe évolue au gré des matchs. Le mot d'ordre est d'y aller à 100 % et de revenir avec cette victoire, de ne pas tomber dans la facilité après l'exploit du match précédent. Tous les joueurs répondent présent. L'adversaire ayant un niveau moins important que les matchs précédents, c'est avec une efficacité redoutable que Montpellier remporte le match 12-0

Quatrième match contre université Franche-Comté : c'est celui-ci qu'il ne faut pas regretter !
Une triangulaire se dessine dans notre poule avec 3 équipes à 3 victoires une défaite. Le premier de la poule ira en demi-finale sans passer par les barrages. Il faut gagner, et avec la manière !
Les joueurs et joueuses comprennent le message et ne laisse aucune chance à l'autre équipe. Les joueurs se dépassent physiquement et mentalement pour aller remporter le match 11-3. Nous finissons premier de la poule, +38 en goal average et allons directement en demi-finale.

Demi-finale contre Compiègne : si on veut gagner, il faut atteindre le palier Supérieur !
On retrouve Compiègne qui sort victorieux de son match de barrage. En plus d'avoir un match pour s'échauffer, certains joueurs (faisant partie de l'équipe de France) poussent leur prestation encore plus loin et multiplient les défenses. Le ton est donné ! Mais le vent vient faire son entrée.
Le match commence, l'un des plus serrés et beau que je n'ai jamais fait. Les scores se tiennent, les défenses sont spectaculaires. Personne ne lâche rien ! Un Calahan Face au vent d'un de nos joueurs nous fait récoler au score 6-6 à la fin du temps :  ce sera un Universe Point.
15 minutes pour ce point-là, pas de changements. Des joueurs jouant à leur paroxysme. Après 4 attaques échouées, vient la délivrance. Montpellier s'impose 7-6. Les cris de joie sont lâchés, quelques larmes et surtout des sourires. Car chaque joueur a donné de sa personne, de son corps, de sa sueur et de son sang pour en arriver là. Nous voilà en finale, après un match dantesque.

Finale contre Grenoble : rendre possible l'impossible.
Durant tout le week-end, on m'avait prévenu au sujet de Grenoble : un gros effectif de 16 Personnes, une Coach expérimentée, des joueurs et joueuses jouant en club aussi. L'échauffement des sudistes est un peu tendu, la pression est bien présente. Les corps sont fatigués en cette fin de compétition, mon propre corps me dit merde, et le reste de l'équipe n'est pas au mieux.
Nous marquons malgré tout un 3-0 face à leurs meilleures lignes, profitant de leurs erreurs et d'un super Godelein. Nous avons déjoué les pronostics, nous nous sommes données à 100, non à 200 %. Nous avons atteint nos limites... Montpellier s'inclinera finalement 5 à 9. Grenoble aura eu raison des sudistes grâce a son effectif, sa technique et son expérience.
Très fière malgré tout, l'équipe a réalisé un super championnat et a beaucoup prouvé et donné pendant ces deux jours et on a vécu sur, et à côté du terrain de superbes sensations. Merci au groupe génial qui était sur place, mais aussi à Wolfgang qui nous a guidés dans ce projet, Rudy pour ses conseils et Patrice, notre coach, pour son soutien.


 

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive