Bilan de la phase 2 de D2 Open

April 20, 2016

Les 12 équipes engagées cette saison en D2 avaient rendez-vous le week-end dernier dans le Grand-Est, à Sélestat, sous une météo automnale. Dans un premier temps, il s’agissait de jouer le dernier match de la phase de poule afin d’attribuer définitivement les derniers tickets pour les poules hautes et basses.

 

Poule A :

 

A l’issue de la 1ère phase, les positions étaient assez claires, Freezgo et Tsunami étaient qualifiés pour la poule haute tandis que Mr Friz et Fus’Yon iraient en poule basse, peu d’enjeu donc pour ces 4 équipes lors du premier match du week-end. En revanche, s’il y a bien une rencontre où le suspens était au rendez-vous, c’était clairement le match entre les Jack’suns et les Frisbeurs. Un match où seul le vainqueur pouvait assurer son maintien dans la division !

Après une première mi-temps à l’avantage des vendéens (8-6), ce sont les Frisbeurs qui réalisent une remontée impressionnante pour finalement l’emporter (15-10).

 

Poule B :

 

Avec 4 victoires à Antibes, les Sesquidistus avaient déjà validé leur place en poule haute. A domicile, les Strasbourgeois battent les Discobols et finissent invaincus de la phase de poule. Derrière, les Ziggles et Ah Ouh PUC ont fait le travail en remportant leur dernier match de poule. Mais avec 3 équipes à égalité de victoires (Discobols, Ah Ouh PUC, Ziggles), c’est la différence de points qui a établi le classement, laissant les Niçois aux portes de la poule haute. Les Friz’Bisontins et les Monkeys ferment la marche dans cette poule B.

 

Poule Basse :

 

La particularité de la poule basse composée des trois équipes classées 4ème, 5ème et 6ème des poules A & B, est que les scores des matchs déjà disputés entres-elles étaient conservés. (Exemple, le match entre Mr Friz et Fus’Yon (12-15) joué en poule A, est une victoire pour Fus’Yon en poule basse).

 

A ce petit jeu des matchs déjà joués, on a eu le droit à deux situations complètement différentes ce week-end. D’une part, les Jack’suns entamaient leur poule basse avec deux victoires. L’équipe de Fontenay-le-Comte ne s’est pas reposée sur celles-ci et a dominé son sujet en remportant trois nouvelles victoires pour s’adjuger la 7ème place de D2, synonyme de maintien automatique pour la saison prochaine.

D’autre part, les rennais de Mr Friz partaient avec un handicap de 2 défaites. On pouvait alors craindre le spectre de la double relégation en 2 ans (D1  D3). Cela n’a pas été le cas, puisque Mr Friz s’offre 3 victoires consécutives et termine 8ème de D2 avec l’aide des contre-performances de ses rivaux. On retrouvera donc les rennais en D2 l’an prochain.

Le club de Fus’Yon, a tout juste profité de son avantage d’une victoire pour s’accorder le droit de croire au maintien lors des barrages qui auront lieu en juin. La mauvaise opération du week-end est à mettre sur les épaules des Ziggles. Les niçois, en poule basse à cause d’une mauvaise différence de points, n’ont pas réussi à valoriser leurs 2 victoires préalables et ont enchaîné 3 défaites consécutives. Malheureusement, c’est encore à la différence de points que cela se joue, et l’histoire est cruelle puisque c’est 1 point seulement qui les relègue en D3 pour la saison prochaine. Ce sont les Friz’Bisontins qui en profitent et qui iront en barrages pour éviter également la double relégation. L’histoire en D2 s’arrête également pour les Monkeys qui n’auront pas réussi à capitaliser sur les victoires du mixte D1.

 

Poule haute :

 

En poule haute, les compteurs sont remis à zéro, et c’est un round robin classique qui se joue pour les 6 meilleures équipes de la première phase. A l’issue des trois premières rencontres, les Sesquidistus confirment la tendance qui les place grands favoris de la D2. Avec 3 victoires, la qualification pour les demi-finales est assurée et la D1 est en ligne de mire.

 

Derrière, rien n’est joué…. En effet, si les Discobols ont su engranger deux victoires, ils devront tout de même affronter les Strasbourgeois lors de la phase 3 à Fontenay. Ensuite, bien malin qui pourra prédire qui, des Frisbeurs, Ah Ouh PUC, Tsunamis ou Freezgo, atteindront le dernier carré. Avec 1 victoire chacune, ces 4 équipes ont toutes leurs chances.

Si l’on devait se lancer dans un pronostic tout à fait hypothétique, on dirait :

Ballotage défavorable pour Ah Ouh PUC qui devra également jouer Sesquidistus.

Avantage psychologique pour Freezgo qui a dominé Tsunami à la première phase, mais qui devra se méfier du physique des Discobols.

Les Frisbeurs ont leur chance à jouer sur le papier avec deux matchs indécis mais à leur portée contre Ah Ouh PUC et Tsunami.

Enfin, les Tsunamis auront droit à un remake de la poule A. Ils devront être à leur meilleur niveau et ne pas se laisser surprendre comme cela a pu être le cas cette saison.

 

 

Classement D2 :

 

Sesquidistus : Seule équipe toujours invaincue de la D2, les Strasbourgeois se sont assurés les demi-finales en remportant 3 victoires dans la poule haute. Avec un collectif bien rôdé, rien ne semble pouvoir contrecarrer leur montée dans l’élite. L’arrivée de Gaël Ancelin dans l’équipe après sont titre l’an dernier avec les Tchacs apporte de la sérénité à l’équipe et tire tout le monde vers le haut. Grands favoris pour le titre, il faudra néanmoins garder cette efficacité lors des matchs finaux où tout peut encore se passer.

 

Discobols : Promus de D3, les Nîmois commencent à récolter les fruits du projet sportif et collectif mis en place il y a 2 ans. Avec leurs 2 victoires en poule haute, les Discobols semblent prendre le bon chemin pour les demi-finales. Mais sur leur route ils retrouveront le leader alsacien et tenteront de prendre leur revanche. Leur destin demeure entre leurs mains.

 

Frisbeurs : Autres promus de D3, les Nantais sont en tête d’un peloton de 4 équipes avec une victoire chacune. Ils pourront compter sur leur physique, qui leur à permis à plusieurs reprises de faire des secondes mi-temps impressionnantes, pour tenter d’empocher les victoires, synonymes de demies. Ces deux matchs contre AhOuhPUC et Tsunamis semblent à leur portée. Défaits par ces derniers lors de la 1ère phase, les Frisbeurs auront une forte envie de revanche !

 

Freezgo Cuatro : La poule haute semble donner un peu plus de fil à retordre aux Blésois pourtant solide 1er de la poule A avec 5 victoires. Avec 1 victoire au compteur, il leur faudra batailler pour aller chercher leur place dans le dernier carré. Pour cela, ils devront rééditer la performance contre les Tsu et ne pas faire de faux-pas contre les Discobols qui voudront valider leur ticket pour les demies si ce n’est pas déjà fait. Avec 3 montées en jeu cette saison, les Freezgo ne doivent pas reproduire les déceptions des années précédentes !

 

AhOuhPUC : Une nouvelle fois vainqueur des Nîmois dans les derniers instants du match, les Parisiens se sont fait surprendre en fin de week-end par une équipe des Tsunamis pourtant marquée physiquement mais résolument déterminée à ne pas baisser les bras. Leur autre défaite contre les Freezgo les oblige à devoir aller chercher des victoires dans la 3ème phase. Et que le chemin sera difficile avec Sesquidistus et Frisbeurs en adversaires.

 

Tsunamis : Un week-end difficile pour les Tsu. Avec un effectif non conséquent affaibli par des blessures sur le week-end, les Nemouriens ont dû puiser dans leurs ressources pour rapporter leur seule victoire du week-end lors de leur dernier match contre le PUC ce qui leur permet de croire encore en leur chance de demies. Il ne faudra pas plier face à Freezgo et Frisbeurs qui seront dans le même cas ! Pour aller chercher la montée, c’est quasiment trois finales consécutives qui les attendent à Fontenay.

 

Jack’Suns : D’entrée de jeu, les Vendéens avaient du pain sur la planche avec ce match couperet contre Frisbeurs pour savoir qui allait pouvoir être en lice pour la montée. Malheureusement pour eux, il faudra se contenter de la poule basse. Malgré cette déception, les Jack’s ont su rester mobilisés pour assurer leur maintien en D2 en remportant leurs 3 matchs de poule basse assez facilement. La montée en puissance de quelques jeunes en fera une équipe difficile à jouer l’an prochain.

 

Mr Friz : Ouf ! C’est le soulagement qui à du primer dans le long voyage retour entre Sélestat et Rennes. Que le maintien fut difficile, mais l’essentiel est là. Avec un effectif très mince une nouvelle fois, les Rennais ont fait le travail en poule basse. Malgré un handicap de 2 défaites, ils ont su rester unis et ont bien géré leur effort pour aller chercher 3 victoires qui leur permet d’éviter la double descente et de revenir l’an prochain pour essayer de faire mieux.

 

Fus’Yon : La saison n’est pas terminée pour les promus des Barrages D2/D3. En tête de la triangulaire de la mort, les Vendéens s’octroient encore une chance de rester en D2 l’an prochain avec 2 victoires et surtout une meilleure différence de points que leurs adversaires directs. Il faudra être costaud pour aller chercher la seule et unique place qualificative en Barrages D2/D3. Performance de l’an dernier à rééditer !

 

Friz’Bisontins : Que c’était juste ! Les Franc-Comtois sont passés tout près de la double relégation. Simplement retardée ? Avec une seule victoire sur le week-end, le dessein paraissait sombre et pourtant. 1 petit point fera la différence pour les amener aux Barrages en compagnie de Fus’Yon. Même objectif, il ne faudra pas faire d’erreurs lors d’un week-end compliqué à gérer surtout dans la tête.

 

Ziggles : Le sport est parfois dur. Les Niçois disent au revoir à la D2 pour 1 petit point. Au sortir d’un mauvais week-end en termes de résultats, les Zig n’auront pas de seconde chance pour rester au même échelon. La saison outdoor s’arrête là. L’an prochain, ils seront assurément un candidat sérieux pour remonter en D2 au vue des belles qualités montrées sur le terrain.

 

Monkeys : Dur contraste. Il y a un mois, le club terminait 3ème du championnat Mixte avec une belle démonstration de force. En Open, c’est plus compliqué avec une relégation en D3. Un cran en dessous, les Grenoblois n’ont pas démérité en remportant une victoire contre Fus’Yon sur cette 2nde phase. Avec de nombreux joueurs fraichement intégrés à l’équipe 1, ils pourront se concentrer sur la D3, à leur portée, en capitalisant sur l’expérience de cette saison.

 

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive