Bilan de saison open 2016

May 28, 2016

 


Tchac : 


On en avait fait notre favori pour le titre, il n'a pas déçu. Fort toute la saison, il n'a été dominé que lors de la phase de championnat à Saint Prix, par Iznogood, lors d'un match spectaculaire. Dominateur dans le domaine aérien, Tchac mérite largement son titre, vivement qu'ils aillent montrer à l'Europe ce qu'ils valent lors de l'EUC.

 

 

Iznogood :

 

On avait annoncé Iznogood second au terme de la saison. On les voyait dominer Tchac si ces dernier montraient des signes de faiblesse. Il y en a eu en poule haute, pas en finale. Solide dans tous les domaines, sérieux et appliqué, le vizir s'est appliqué à remporter tous ses matchs avec rigueur et travail. Mais voilà, en face, Tchac était juste trop fort !
 

 

Sun :

 

Toujours pas ! Beaucoup trop fort pour la concurrence mais encore trop faible pour la finale, le Sun a souffert en début de saison sans devoir en payer les conséquences. Ils finissent encore une fois sur le podium, mais avec une forme de fatalité à ne pas pouvoir aller au dessus.

 

 

Magic:

 

La très bonne surprise de la saison ! La jeunesse angevine couplée à des joueurs d'expérience avait été détonante à la maison et montrait des signaux forts qu'il fallait confirmer. C'est chose faite ! Non, ce parcours n'est pas un accident ! Si l'équipe arrive à stabiliser son effectif, les jeunes devraient revenir encore plus forts des mondiaux juniors pendant que le coach fera ses armes avec France Mixte. L'année prochaine il faudra compter encore sur eux. Si le bilan est lourd avec 7 défaites, elles sont toutes contre les équipes du podium (Tchac x1, Iznogood x3 et Sun x3), l'équipe est donc bien à sa place et l'esprit du jeu est mérité.

 

 

Friselis :

 

On avait annoncé une place en demi-finale avec la réserve d'un départ réussi. Mais voilà, l'équipe a beaucoup de mal à se préparer et n'arrive pas fin prête à la première phase de championnat. Le reste de la saison semble anecdotique tellement l'effectif a déroulé face à ses adversaires, avec 7 victoires consécutives et minimum 5 point d'avance à chaque fois. Quel gâchis !
 

 

33 Tours :


On ne sentait pas l'équipe capable de refaire le coup de l'année passée. Solide sur la première et la dernière phase, l'équipe a su aller rechercher le haut de tableau puis assurer une 6éme place méritée.

 

 

Raging Bananas :

 

Dans le coup pour finir en demi-finale jusqu’à la dernière phase, l'équipe a explosé en vol lors de la première mi-temps face à Angers, en étant menée 8-2 et perdant toute cohérence dans ses choix offensifs. Au retour de la mi-temps l'équipe s'est remise sur les rails et a montré qu'elle pouvait gagner en revenant à 2 points.. avant de perdre finalement 15-10.

Sans jamais vraiment se remettre de ce match, l'équipe termine 7éme en laissant le sentiment amer qu'elle pouvait faire mieux.

 

 

Friz'toi :

 

Saison bizarre pour l'équipe qui termine avec un bilan correct. Capable d'accrocher ses matchs et d'élever son niveau de jeu, l'équipe a connu des trous de concentration et d'application qui ont pesé lourds : défaite d'un point face au Sun et Raging Bananas et de 2 face à Friselis. L'équipe termine à la place qu'on lui avait prédit mais doit regarder plus haut pour la saison prochaine.

 

 
UV :

 

Ils sont invincibles ! Avec un effectif vieillissant, fatigué, blessé et réduit, l'équipe avait fait une saison plus qu'honorable et était arrivée à Fontenay avec une finale contre Friz'Toi (qu'ils avaient dominé 14-10 à Saint-Prix) pour se maintenir et un match largement abordable contre les Moustix. Mais l'équipe a physiquement explosé en vol pour ces deux matchs et le samedi soir ils étaient devenus "un bon client pour les tirages". Une nuit plus tard, les revoilà sur le terrain envoyant Révolution'air et Moustix en Division 2. Bravo à eux !

 

 
Moustix :


Le départ de certains cadres avait semblé achever l'équipe qui était hors du coup toute la saison. Mais à la phase 3, c'est un autre visage que l'équipe a montré, plus appliqué, plus sérieux et trouvant enfin la bonne formule dans le jeu pour se servir de ses armes, l'équipe a montré beaucoup de cœur pour réussir ses objectifs et remporter les deux matchs qui devaient lui assurer son maintien. Si le hold-up semblait parfait, la nouvelle formule et l'ordre des victoires ne l'était pas. Lyon descendra la tête haute mais avec un bilan qui restera malgré tout désastreux.

 

 

RFO :


C'était une belle saison pour le champion de Division 2 qui a lutté à armes égales avec certains clubs de Division 1 et a hissé progressivement son niveau de jeu pour passer proche du maintien. Au final, l'équipe descend en ayant proposé du jeu et montré une belle dynamique ... si bien qu'on devrait retrouver certains de ses joueurs dans d'autres clubs dès la saison prochaine !

 

 



Révolution'air :


Sur le papier, pour l'équipe la plus faible, la saison s'annonçait compliquée pour les Révos. Appliqués à se battre et à essayer de faire du jeu jusqu'au bout, les Parisiens n'ont pas réussi à imposer leur rythme dans les matchs-clés et descendent logiquement.

 

 

 

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive