Belgian Ultimate Indoor Championship

September 14, 2017

Belgian Ultimate Indoor Championship ou le championnat yoyo

 Les Mooncatchers après le titre indoor de 2015

 

Cette fois, je vais vous décrire le déroulement de notre championnat indoor, le « BUIC » pour les intimes.

 

C’est au début des années nonante (je vous ai promis de l’exotisme) que celui-ci a vu le jour. À l’époque il consistait en un multiple round robin entre les 5 ou 6 équipes participantes. C’était alors Freezzz Beezzz (Brugge), XLR8RS (Bruxelles) ou Patu Marplesi (Namur) qui se partageaient les titres.

 

Avec l'avènement des années 2000 et de la croissance vertigineuse de l’ultimate dans notre pays, Freezzz Beezzz était systématiquement champion. À un point tel qu’ils allaient faire le championnat de Hollande afin d’y trouver plus de concurrence. Au vu de l’augmentation du nombre d’équipes, il a fallu trouver un système qui soit à la fois pérenne et qui permette à de nombreuses nouvelles équipes de participer.

 

C’est ainsi qu’un championnat »yoyo » fut instauré. Plutôt que d’avoir des divisions régionales et nationales, nous avons autant de divisions de 5 équipes que le nombre d’équipes participantes ne le permette. Les divisions sont construites en fonction des résultats de la dernière journée de l’année précédente.

 

Une fois ces divisions définies, 4 journées de championnat se jouent et les 5 équipes de chaque division se rencontre en un simple round robin. À l’issue de la journée, un classement de 1er à 5ème est réalisé dans chaque division. Les deux premiers montent de division, la troisième se maintient et les deux dernières rétrogradent. En fonction des résultats et des halls disponibles, la journée suivante s’organise, et ainsi de suite pour les quatre journées de championnat.

 

Ce ne sont pas les victoires qui rapportent des points mais bien la position dans la division. C’est un détail qui a son importance car une triangulaire guette toujours…

 

Vous obtiendrez autant de point si vous rétrogradez d’une division que si vous montez de la division inférieure. Enfin, vous pouvez perdre des points si vous ne rendez pas vos rosters, vos points de spirit à temps ou que vous ne vous présentez pas à un match.

 

Les journées se déroulent, les points s’accumulent et enfin, arrivent les playoffs! Il s’agit d’un tournoi à élimination directe qui oppose les huit équipes qui ont obtenu le plus de points. Là plus de règles bizarres: quarts, demis, finale et une équipe championne!

 

Le système est presque identique pour le BUMIC (mixte) et le BUWIC (women).

 

Celles et ceux qui m’ont suivi jusqu’ici (et je les félicite) vont irrémédiablement formuler les deux objections suivantes:

 

  • Ce n’est possible que dans un petit pays comme la Belgique

  • Le championnat ne débute qu’au playoffs pour les « grosses » équipes

 

C’est tout à fait correct, et nous en sommes fiers! En effet, le BUIC a pour principale vocation d’intégrer les nouvelles équipes dans une compétition évolutive où tous les niveaux ont leur place. Cela permet à ceux qui progressent plus vite, de trouver rapidement une concurrence à leur mesure et aux habitués des titres de garder le rythme durant l’hiver en vue du BUOC (Belgian Ultimate Outdoor Championship). Ces dernières années, les Mooncatchers ont remporté 8 titres sur les 11 dernières éditions mais il est indéniable que le BUIC a permis à l’ultimate belge dans son ensemble de progresser de manière fulgurante. Cette année 52 équipes ont participé au BUIC.

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive