D2-D3, le retour des gros !

July 3, 2018

D2 open : Du gros qui monte !


C'était l'évidence de la saison : 33 Tours n'avait rien à faire dans cette division, BTR et Tourne-Disc voulaient monter. Objectif atteint pour ces trois que l'on retrouvera au niveau supérieur. Au niveau des déceptions, la descente des Révolution'Air est triste pour un des plus gros club français, qui est présent et sur de nombreux tournois et organise le sien (le PTDR). 

33 Tours : Après l’accident de l’année dernière en Division 1, le club a fait le nécessaire pour corriger cette erreur. Le club a remporté une division qu’il ne devrait pas revoir avant longtemps.

 

BTR : Descendus en Division 2 puis Division 3, les toulousains ont fait le chemin inverse en aussi peu de temps, tout en confirmant la supériorité au classement sur les T-D deux ans de suite. Le collectif semble avoir bien géré sa transition et est armé pour se maintenir.

T-D : Pratiquement disparu des radars il y a 5 ans, Tourne-Disc enchaîne : Trois montées pour l’équipe 2 indoor en trois ans, 4 pour la une en 4 ans, 3 montées en trois ans en outdoor et champion avec la qualification pour le championnat d’Europe en Beach Mixte. L’équipe enchaîne une dynamique et se montre aussi redoutable avec que sans ses expatriés. Ils se retrouvent désormais en haut de partout avec la partie la plus dure à accomplir : survivre à la fin de l’euphorie des promotions et stabiliser les performances du club.

 

 

Mr Friz : Le champion de l’esprit du jeu 2017 et 2018 de la division et roi des internets termine à une séduisante 4éme place en belle progression par rapport à la saison dernière (8éme). Si la progression se confirme la saison prochaine, les Rennais pourront de nouveau se mêler à la lutte pour le titre.

Friz’Toi : Descendu de l’élite, l’équipe n’a pas réussi à y retourner et à perdu certains de ses joueurs. Il faudra stabiliser et former pour revenir dans l’élite, car l’équipe semble encore un peu faible.

Tsunami : 7éme l’année dernière et 6éme cette année, l’équipe stagne dans le ventre mou du championnat. Situation délicate pour le club qui serait en danger si certains éléments quittent le groupe, tout comme il pourrait viser plus haut avec un apport extérieur.

Fly Disc’R : 10éme la saison dernière,  7éme cette année, Orléans se stabilise. Belle performance pour ce club qui n’est pas un habitué historique de l’open et a remporté le bas de tableau.

ZéroGêne : Opération maintien assuré pour Plaisir qui s’assure d’une nouvelle saison dans la division 2. Avec un effectif peu dense, l’équipe a réussi à se placer à une belle 8éme place.

Ultimate Vibration : Coup de froid sur ce club légendaire qui passe à une seule place du maintien. Cette année, aucun des trois relégués de D1 ne descend en D3 et UV peut préparer son futur.

Fus’Yon : Invité surprise du haut de tableau de D2 la saison dernière, le club n’a pas réussi à conserver sa bonne dynamique. La relégation est sévère et avec l’augmentation de la taille des divisions 3, revenir à ce niveau sera compliqué.

Révolution’Air : 4éme et aux portes de la D1 l’année dernière, rien ne laissait présager une si mauvaise saison. Les parisiens terminent 11éme et descendent en D3 dans une division ou les OUF ne voudront pas manquer l’ascenseur une année de plus.

Friselis 2 : 9éme la saison dernière, les Versaillais n’ont pas réussit à aller chercher un second maintien de suite. Ils terminent dernier et devront se battre en D3 (contre Puc, Tchac, Freezgo et Sesqui) pour être la meilleure équipe deux de France.

D3 open : Phoenix en surprise !

Alors que RFO et Monkey ont retrouvés un rang plus honorable pour le passé récent de ces deux clubs, Phoenix à créé la surprise dans la poule B. En barrant les OUF ( barragiste de la saison dernière) à l'universe point lords de la finale et avoir dompté le PUC2 de la même manière, Phoenix a effectué une montée surprise qui va devoir nécessiter une belle préparation pour assurer le maintien. En bas de la D3, un monument, Jack'Suns (31éme au championnat du monde 2010) termine dernier. Heureusement le club assure son maintien car aucune équipe ne descend cette année pour faire passer de 8 à 12 clubs les poules de Division 3 (soit 36 équipes au lieu des 24 actuellement) pour permettre à chaque Ligues d'avoir une place qualificative par an.

 

 

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

Please reload

Archive