Une belle année pour le féminin !

July 6, 2018

Classement 2018 :

1 Yaka - Championne de France Féminine 2018

2 Ladies Jonctées

3 LilliPUC

4 DétonNantes

5 Queen Kong

6 Fillelis - Esprit du Jeu 2018

7 Chocolat’IN

8 BTR Fly

9 Sesquidistus

10 Miss Fée’R

 

 

 

Les années se suivent et semblent se ressembler dans le championnat de France féminin : Chaque année une dizaine d’équipes participe, et à la fin Yaka gagne l’or et LilliPUC le bronze. Mais cette année, il y a de nombreux points de satisfaction : un championnat qui re-grossit en nombre d’équipes, une nouvelle jeune équipe qui flambe, le retour d’un gros collectif Nantais, des équipes avec plus de joueuses etc… Si certaines équipes apparaissent et disparaissent encore d’une année sur l’autre, il n’y a plus d’équipe très faible avec 10 joueuses venues simplement pour jouer un championnat sans s’être jamais entraînées, et même les dernières : Miss Fée’R ont fait un vrai travail de préparation ensemble. On va revenir sur deux matchs clés de cette année avec la finale Yaka vs Ladies Jonctées et la demi-finale gagnée par Yaka à l’universe contre le PUC (Propos recueillis auprès de Isa Davezies pour le PUC et Aline Mondiot pour Yaka).

 

- Demi-finale : victoire de Yaka à l'universe 13-12 contre le PUC

 

Le PUC et Yaka s’étaient joués la veille en championnat. Ce premier match “avait laissé un goût assez satisfaisant aux parisiennes” (I.D) mais qui “avaient facilité la tâche de Yaka en rendant les disques trop facilement” (A.M). Au final Yaka s’était imposé 13-5 mais le PUC avait “le sentiment de mériter plus de points au score” (I.D). La demi est “d’un tout autre niveau” (A.M), si “le début est assez fébrile du côté des Lillis avec des drops injustifiés (...) mais le jeu se met en place, les joueuses osent le jeu long et gagnent quelques duels pour revenir à 5-5. Les Yaka prennent néanmoins la mi-temps 6-5 et recommencent en attaque. Une grosse ligne Lillis permet de faire le break d’entrée sur la 2ème mi-temps et d’éviter de voir l’écart de creuser au score. Malgré de petites erreurs, les Yaka mènent de 1 ou 2 points cette deuxième mi-temps, jusqu’à 12-10. Mais encore une fois les Lillis, poussées par un petit groupe de valeureux supporters, varient les défenses pour provoquer des erreurs chez leurs adversaires, et concrétisent en jouant vite sur les turns pour revenir à 12-12 (...) mais l’universe point est marqué rapidement par Yaka”. (I.D) “Dans un match où nous avons toujours fait la course en tête mais sans jamais creuser l'écart, notre dernière ligne offensive assurera la victoire sans turn, d'un seul et unique flow” (A.M)

 

Le match laisse une belle sensation aux deux équipes : d’un côté le PUC qui se dit qu'à “quelques catchs monstrueux de Robyn et une meilleure entame de match près…” mais qui louent leur adversaire qui “méritent entièrement leur victoire dans un match au spirit impeccable malgré l’intensité et l’enjeu” et de l’autre Yaka : “comme à chaque saison, c'est le PUC qui nous aura posé le plus de difficultés sur le circuit français. Nous n'en sommes pas à notre première victoire à l'universe face à elles... Preuve d'une certaine régularité de leur part et d'un réel travail depuis plusieurs années maintenant. On regrettera pour elles leur défaite du premier week-end (contre Dijon) qui leur aurait offert une belle place en finale, match qu'elles attendent de jouer depuis longtemps et qu'on leur souhaite découvrir la saison prochaine !” (A.M)

Bref : des matchs comme on voudrait en avoir plus souvent (I.D)

 

 

- Finale : victoire de Yaka 15-7 contre Dijon

 

Les "hostilités" avaient débuté dans le huddle du samedi (victoire pour Yaka 13-1), la capitaine dijonnaise nous explique alors qu'elles ont joué la carte du repos sur ce match de pool pour garder des forces pour leur demi. Pari risqué, mais concluant puisque comme prévu, nous les retrouvons en finale !

 

Après notre match contre le PUC en demi-teinte, et suite à l'avertissement des Dijonnaises, Yaka a abordé cette finale très sérieusement avec en ligne de mire : notre lancée pour les Worlds de Cincinnati (la finale représente notre dernier match avant notre départ pour les Etats-Unis). Un briefing d'avant match orienté championnat du Monde et un échauffement de qualité, nous ont permis de rentrer fort dans cette finale et d'imposer notre rythme à la jeunesse dijonnaise. Nos attaques sont fluides, notre communication défensive assure et permet de bien bloquer la fougue adverse.

 

En effet, Dijon tape fort pour une première participation au championnat de France féminin, Mais rien d'étonnant au regard de son effectif : leurs joueuses juniors internationales sont allées chercher leurs amies d'équipe nationale pour compléter ce très beau roster jeune et talentueux ! Une belle équipe qui joue sans complexe et qui comprend quelques belles pépites, à l'image des soeurs Bornot.

 

À l'année prochaine pour se disputer un nouveau podium !

A.M

 

 

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive