Paris 2024 sans Ultimate !

February 23, 2019

Jeudi 21 février, la nouvelle est tombée et voici le verdict : pas d'ultimate pour Paris 2024.

 

 


Chaque COJO (Comité d'organisation des Jeux Olympiques) doit choisir quelques sports pour personnaliser ses jeux olympiques. Pour les JO 2024, quatre sports s'ajouteraient aux 28 sports déjà au programme que le CIO (Comité International Olympique) doit valider en décembre 2020. Si Tokyo 2020 en a choisi 5, Paris se contente de 4 : Breakdance, Skateboard, Escalade et Surf.

Dans sa stratégie de communication, Paris 2024 se donne un aspect urbain assumé et jeune avec Skateboard et Breakdance, et nature avec l'Escalade et le Surf. Malgré la communication officielle qui dit que « Paris 2024 révolutionne l'histoire des jeux » le choix n'est une surprise pour aucun des 4 : Escalade, Surf et Skateboard sont déjà invités pour Tokyo 2020 et la Breakdance était au programme des JOJ Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires en 2018.

Si le choix de ces sports est habile, donnant un coté moderne à ces JO, il permet surtout de tenir le cahier des charges de la compétition, et montre avec 4 sports choisis contre 5 pour Tokyo, une volonté de non-dépassement du nombre d’athlètes. En effet, le village olympique est saturé, le nombre de sportifs plafonné à 10 500 pour Paris 2024, limitant ainsi les chances des sports collectifs. De plus, le cahier des charges imposait que l'on ne construise pas d'équipements pérennes.

Pour l'Ultimate victime d'un « entre-deux » au niveau du format qui, soit lui ouvrait des stades (avec le risque de ne pas les remplir), soit le résumait à un sport de plage (un an après avoir été retiré des world games Beach de San Diego 2019). Ainsi la candidature de l'ultimate était bien réelle, mais peu crédible. En France, seul Le Figaro après les Mondiaux de Royan en avait vraiment parlé comme d'un sport potentiellement olympique, mais ce sport n'était clairement pas le favori des médias et du public.

Les deux grands perdants de cette décision, le Karaté et Baseball/Softball, seront présents au programme de Tokyo 2020, le désaveu est grand et il faudra beaucoup d'effort pour tenter de revenir. 
D'autres sports, mis en avant par les médias, se sentent largement lésés comme le Squash, le Billard, le Ski nautique, mais surtout la Pétanque (sport de démonstration lors des seconds jeux olympiques à Paris en 1900) qui devait absolument saisir l’opportunité française qui sonnait comme un « maintenant ou jamais ».
Pour ces 4 sports, les enjeux économiques et sportifs sont beaucoup plus lourds et l'échec de leurs candidatures est réél, les moyens mis en place pour participer au rêve olympique étaient important et participaient à une vraie stratégie de communication planifiée. À l'image de la stratégie de la candidature des sports de boules : https://www.boules-sport.org/ 

 

 

 

Si on peut être déçu de ne pas être présents pour Paris 2024, il faut surtout se rendre compte que la volonté d'être un sport olympique représente pour l'instant une locomotive pour notre sport. L'ultimate est encore très loin d'avoir les moyens de rentrer sur la table des négociations comme un candidat sérieux. Il nous reste 4 ans avant le prochain verdict pour les Jeux Olympiques de Los Angeles 2028, l'ultimate y a une autre dimension, ce qui devrait aider notre candidature. En attendant, le travail des fédérations locales et la professionnalisation de notre sport (trois ligues pro) continuent de tracter notre sport pour en faire un candidat sérieux... À nous de rester vigilants de ne pas perdre nos valeurs dans la recherche d'être sport Olympique.

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive