Ragnarök — la chute du mythe nordique



L’annonce est tombée hier, vendredi 29 janvier 2021 à 7h du matin.

Elle était sobre, rapide, terrible :




On s'arrête en haut - Ragnarok se dissout 🏆 🐺

C ' est une décision incroyablement difficile, mais certainement la bonne ! Les ambitions sportives et le recrutement avant et pendant le Coronavirus n'ont pas réussi - on a donc pris cette décision. Un morceau de l'histoire de l’Ultimate danois est terminée, mais nous finissons fièrement en tant que champion danois en titre et en tant que dix-septième meilleure équipe de club du monde 🥇

Espérons qu'un autre club ose prendre le titre open pour une fois 🙈🐺


C’est tout. Quelques lignes sobres pour annoncer la mort d’un géant, pas d’hiver de trois ans sans soleil (Fimbulvetr), suivi d'une grande bataille sur la plaine de Vígríd. Une épidémie, plus de compétition et le loup est désormais au Valhalla.


Comment est-ce possible ?


Cette équipe régnait dans l’objectif du meilleur niveau de compétition possible sans s’occuper de la formation, laissant cette tâche aux autres clubs danois. Dans un cycle normal, les joueurs qui veulent rivaliser sur la scène internationale se regroupent naturellement dans cette équipe pour être plus compétitifs, les cycles s'enchaînent et les joueurs abondent.

Cette situation était régulièrement critiquée par les autres clubs, qui se sentaient pillés de leurs meilleurs éléments, mais faisait aussi la force de l’équipe nationale qui se retrouvait avec des joueurs plus aguerris au haut niveau.


Sans formation et projet en absence de compétition, l’équipe vieillissante n’a tout simplement pas trouvé de but et de souffle pour continuer. Le club disparaît sans gloire et sans dernier baroud d’honneur.


La 6éme équipe européenne du dernier championnat du monde n’est plus, elle laisse un incroyable bilan national avec 19 titres en 20 ans, et une petite défaite contre Flying Circus, en 2003 (devenu Copenhague HUCKS depuis).


Avec un dernier tacle aux autres équipes Open, le club ouvre désormais la voie à d’autres champions nationaux et une nouvelle organisation de l’ultimate élite Danois.

On va désormais voir ce qui sortira des cendres de ce projet et si l’ultimate mixte reprendra le dessus dans ce pays au niveau international ou si les projets open et féminin continueront à dominer.

On ne sait toujours pas quand l’ultimate reprendra, mais la face de ce sport au Danemark vient de vivre un tournant majeur de son histoire et vient d'enterrer son plus grand club sur la scène internationale.


Un article plus détaillé existe sur ultiworld :

https://ultiworld.com/2021/01/29/after-19-national-titles-in-20-years-denmarks-ragnarok-folds/



Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.