L'Intégralité du Texte d'origine est à retrouver ici :
http://www.ffdf.fr/Actualites/Hommage-a-Tinmar

Le samedi 11 juillet 2015, pendant un stage depréparation pour le championnat d'Europe avec l'équipe de France master, Sébastien Martineauétait victime d’une attaque cardiaque lors du match France-Allemagne. Quelques heures après, il succombait avec ses potes à son chevet. Un profond traumatisme a bouleversé la Fédération Française, touchée pour la première fois par un drame de ce genre et touchée d'autant plus violement par le personnage disparu : Tinmar.

 


Sébastien Martineau était profondément aimé et apprécié, volontaire, investi, performant et compétiteur il était un joueur marquant : « C'était quelqu'un. Un gars bien. [...] tous nous le pleurons. Sa disparition brutale, à laquelle rien ne pouvait nous préparer, nous a tous sidérés, jetés dans l'effroi et la stupeur. Encore aujourd'hui personne n'a réalisé pleinement qu'il est mort, car nous le sentons encore tellement présent, tellement si proche de nous. »

 

« C'était un fidèle qui ne se contentait pas, lorsqu'ilrencontrait quelqu'un, d'échanger des paroles polieset courtoises, mais qui profitait de l'occasion pourtisser une véritable relation humaine avec lui, [il] avait l'intelligence du cœur. »
C'est ainsi qu'un hommage vibrant lui a été rendu, à Cergy tout d'abord, dans le reste de la France ensuite... mais surtout à travers toute l'Europe ! Et c'est avec un énorme respect que de très nombreux joueurs ont joué tout le championnat d'Europe en portant son deuil... L'apothéose a sans doute été les retrouvailles contre les Masters allemands : une vraie émotion avait saisi ce match où nos voisins arboraient solidaires et sincères un très large brassard noir qu'ils avaient confectionné et siglé d'un magnifique numéro 3.

 

 


Mais voila, le temps passe, les générations aussi etd'autres joueurs arriveront qui n'auront jamais eu la chance d'avoir joué avec ou contre lui.« Ce qu'il adorait, c'était le frisbee. Son club de cœur Ultimate Vibration, avec lequel il obtînt quatre titres de champion de France ! Et l'équipe de France Master, sa fierté. #3. Un de ses coéquipiersm'a raconté que quelques instants seulement avant d'être frappé au cœur, il encourageait l'équipe et montrait sa combativité afin de les exhorter àdonner leur maximum. Tam-Tam ne lâchait rien. Il est mort comme il avait vécu: avec des potes surson terrain de sport préféré. »

Comme une ode, un rappel ou un devoir, relisez encore et encore cette phrase, car elle sera son héritage :

« Il y aura d'autres repas, d'autres matchs de frisbee, d'autres crises de rire et d'autres moments complices. C'est à nous, sa famille, ses amis, ses collègues, de continuer de voir le monde comme il le voyait, c'est-à-dire comme des occasions chaque jour renouvelées de vivre pleinement en portant sur chacun un regard humaniste. Nous lui devons bien ça : à lui qui est parti alors que nous, nous restons. »
 

 

 

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive