Windmill 2016 : Que retenir en Women ?

June 9, 2016

La France termine 5ème avec 6 victoires, 2 défaites.
108 points marqués – 88 encaissés.
Feuille de route :
France 15-12 Pays-Bas Master (11/16)

France 15-11 GB (3/16)

France 15-9 Danemark (12/16)

France 15-12 GB Master (8/16)

France 05-15 Allemagne (1/16)

France 13-15 Belgique (4/16)

France 15-04 GB Master (8/16)

France 15-10 Eyecatchers (6/16)

Après la défaite en finale de la Confederation Cup face aux championnes d'Europe en titre (Finlande), l'équipe de France partait en confiance et avec des certitudes pour cette édition du Windmill.

Si le premier match face aux Pays-Bas Master fut serré à cause de la fraîcheur de l'adversaire, le deuxième match sonna comme un triomphe. En l'emportant sur la Grande Bretagne à deux semaines de son mondial, l'équipe de France envoie un message clair à ses adversaires.

 

Deux matchs et deux victoires plus tard (contre le Danemark puis GB master), c'est avec 4 victoires contre 4 équipes nationales et une 6ème place au classement que se solda cette première journée.

 

Le lendemain, opposée à l'Allemagne (qui finira par gagner le tournoi), l'équipe encaissa un 15-5 sévère mais sans conséquence sur le classement.

 

France – Belgique en quart de finale, c'est alors l'heure de la revanche du Tom's Tourney 2016 ! Les deux équipes ont joué coude à coude et ce sont les Belges qui l'emportèrent - sur la fin - 15-13. Le résultat aurait pu être en faveur des Françaises tant les deux équipes ont affiché un niveau de jeu similaire.

 

Frustrées par ce résultat, les joueuses calmèrent leur frustration en allant écraser GB Master et en l'emportant contre Eyecatchers, l'avenir de l'Ultimate Autrichien.

 

5èmes avec le 2ème meilleur bilan de leur catégorie (6V, 2 D), Windmill 2016 aura été satisfaisant pour les Françaises car elles restent au contact des autres équipes nationales. La Suisse, finaliste de cette édition du Windmill (et aussi de l'Euro en 2015) semble au-dessus des Françaises. Cependant, cela peut être un bon challenge pour les Françaises qui ont engrangé beaucoup d'expérience ces dernières semaines ! Devant, la Grande Bretagne et la Belgique ont proposé un niveau de jeu proche de celui des Françaises et les futures confrontations risquent d'être ouvertes. Au contraire, les Pays-Bas et le Danemark ont proposé un niveau de jeu inférieur.

 

Les Tops en Women :

 

-L'Allemagne : 8 matchs, 8 victoires. L'Allemagne est seule en Europe. L'absence des championnes d'Europe, les Finlandaises, a permis aux joueuses de faire cavalier seul. Si les Suisses pensaient pouvoir perturber les Allemandes (une "petite" défaite 15-9 lors du Swiss Draw), le score de la finale est sans appel : 15-5. Les Allemandes arriveront-elles à faire vaciller les meilleures équipes mondiales ? Réponse dans 15 jours.

 

-La Suisse : Les vice-championnes d'Europe ont remporté tous leurs matchs hormis ceux joués contre l'Allemagne. Pas de coup d'éclat particulier, mais des résultats réguliers et de la rigueur sur le terrain.

 

-Eyecatchers : Sans complexe, les jeunes Autrichiennes se sont frottées aux autres équipes avec de vraies ambitions de jeu. S'offrant le luxe de battre leur propre équipe nationale et celle des Pays-Bas, les deux larges défaites contre la Belgique et l'Allemagne ont laissé entrevoir une grosse marge de progression. Si on a des doutes sur l'équipe Autrichienne pour le mondial, on a des certitudes sur son avenir.

 

-La Grande Bretagne : Malgré ses 3 défaites, l'équipe s'est montrée appliquée et ambitieuse dans le jeu. Un esprit revanchard a même permis d'aller chercher un podium mérité après une large défaite contre les Allemandes en demi-finale. À domicile dans 15 jours, conserveront-elles cet esprit de revanche ?

 

Les Flops de Women :

 

Donuts : Les vices-championnes de Pologne étaient venues en force pour jouer le Windmill. En dehors du match contre les Ukrainiennes, elles n'ont juste pas existé et semblaient hors du coup à chacun des matchs. Pas sûr que l'organisation leur redonne un spot l'année prochaine.

 

Les Pays-Bas : A domicile, on attendait mieux... Les filles restant timides dans le jeu, les matchs des Pays-Bas n'étaient donc guère passionnants à regarder et ont d'ailleurs découragé plusieurs observateurs. Aucune victoire sur d'autres équipes nationales, l'équipe n'a assuré son classement qu'en écrasant Polonaises et Ukrainiennes et en assurant sa supériorité sur son équipe master.

 

Le Danemark : Finir 12/16 en gagnant 6 matchs sur 8, il fallait réussir à le faire ! Hors du coup face à l'Autriche et la France, l'équipe n'a pas su réagir pour creuser l'écart contre ses autres adversaires et ainsi se déméler du Swiss Draw. Si l'équipe joue avec deux lignes, une seule semble être au niveau pour le mondial.

 

L'Autriche : c'est peut être sévère de placer le 7éme dans cette catégorie mais l'équipe portait beaucoup d'espoir après le premier jour de compétition. Le samedi fût fatal pour les Autrichiennes. La victoire du dimanche ne changea rien : l'équipe pouvait espérer mieux et sa défaite contre les juniors l'illustre bien.

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive