Championnat Mixte 2017

March 31, 2017

L'enjeu :
Cette année, au-delà du titre de champion de France et des deux places qualificatives pour le tour préliminaire de la coupe d'Europe (EUCR), le championnat mixte servira à qualifier (sans doute) deux équipes pour le Championnat du Monde des Clubs (WUCC) 2018 à Cincinnati (USA). Pour mémoire, la France avait eu deux places lors du mondial 2014 à Lecco (Italie) et les équipes françaises mixte, BDM et Friselis, avaient terminé respectivement 29 et 47 éme sur 48 équipes.

Si deux équipes sont qualifiées, il faut également savoir que ce ne seront pas nécessairement les deux premiers qui partiront : Izaka devrait sans doute le refuser si Iznogood ou Yaka se qualifie en open et women, Tchac vise une qualification open et le Sun pourrait viser une qualification en master. Il faudra donc être attentif au classement, car d'autres équipes pourraient également refuser la qualification et la laisser, dans l'ordre du classement jusqu'à une équipe qui souhaiterait y aller.

Le format : 
Deux poules de 6 s'affrontent dans un round robin (tout le monde s'affronte) avant de croiser les quatre premiers avec l'autre poule en quart de finale. La suite se joue en match à élimination directe et matchs de classement de 1 à 8. Les deux derniers partent en poule basse pour reformer une poule de 4 dont seul le premier assure son maintien et qui classe les équipes de 9 à 12.

Poule A : Sun, Sesquidistus, BDM, Ah Ouh Puc, Raging Bananas, RFO

La poule A qui semble la plus déséquilibrée avec trois équipes qui joueront le podium : Sun, Sesquidistus et BDM. Pour la dernière place en quart, Ah Ouh Puc et les Raging rejoueront le match remporté 10-8 par les Parisiens l'année dernière qui avait envoyé le Puc en EUCR. Enfin RFO tentera de mettre son jeu en place et trouver des repères pour préparer sans doute la poule basse.

Poule B : Izaka, Monkey, Tchac, Friselis, Rising Sun, Freezgo Uno

La poule B semble plus dense avec quatre équipes assez ambitieuses en mixte qui ne devraient pas souffrir pour maîtriser le Rising Sun et Freezgo Uno. Le classement aura de l'importance et est plutôt incertain !

Izaka : le champion de France viendra pour le rester ! Avec un effectif féminin et masculin solide qui se connaît depuis des années, l'équipe possède tout de même un point faible : le manque de temps de jeu ensemble. C'est donc le match contre Tchac du samedi après-midi après le Rising Sun (qui semble un peu trop faible pour eux) qui devraient servir d'indicateur et de premier vrai test ! Izaka aura également la chance de jouer Freezgo en premier lors du second week-end pour préparer son quart.

Sun : Le vice-champion de France arrive avec un effectif toujours solide mais qui vieillit et devra diluer son talent avec son équipe réserve. Avec le départ de plusieurs joueurs, ils ne nous semblent plus des favoris pour un podium. Si on ne s'inquiète pas pour la qualification, ils auront contre BDM le samedi après-midi et Sesquidistus le dimanche après-midi deux matchs capitaux pour la suite du championnat. 

Monkey : Sixième il y a deux ans, surprenants troisièmes l'année dernière, les Monkeys font clairement du mixte un objectif de club ! Cependant, ils nous semblent un peu moins armés que la saison dernière et ils devront se battre pour se placer dans cette poule ou le match contre Tchac lors du second week-end laissera des plumes avant les quarts.

Sesquidistus : Vice-champion indoor open et women, avec un objectif annoncé de jouer le mondial, les Strasbourgeois seront un candidat pour le titre. Ils auront sans doute contre le SUN un gros duel dimanche soir pour la première place, mais c'est lors du second week-end lorsqu'ils devront aligner les gros matchs qu'on verra s'ils peuvent remplir leurs objectifs.

BDM : Les cornichons, sortis du podium pour la première fois l'année dernière est une équipe pénible à jouer. Expérimentés et jouant décontractés, ils sont des adversaires redoutables qui savent gérer leurs matchs. Qu'ils terminent premier, second ou troisième de leur poule importe peu : ils ne seront pas un bon tirage en quart, tout au pire un peu plus simple à jouer lors de la deuxième phase pour Sesquidistus si la première place de poule n'est plus accessible.

Tchac : Sixième l'année dernière, les Tchacs retrouvent de l'ambition dans le mixte. Le défaut de cette équipe est dans son effectif déséquilibré par le meilleur effectif masculin de France qui pourrait prendre de vitesse l'autre moitié du groupe au risque de, soit provoquer des pertes de disques, soit devoir ralentir, soit frustrer une partie de l'équipe. Ce risque réel de tâtonnement pourrait faire mal le premier jour face à Friselis et Izaka.

Friselis : Septième l'année dernière, l'équipe pourrait souffrir du manque de compétition de ses filles qui n'ont pas joué la coupe féminine indoor ou les Oufettes. Malgré tout, l'effectif expérimenté et équilibré ne devrait pas souffrir pour atteindre les quarts.

Ah Ouh Puc : Qualifié en quart l'année dernière, le PUC tentera de profiter de l'expérience acquise en coupe d'Europe pour essayer de tenir son rang. Le match contre les Raging, le second week end, sera déterminant et risque d'être tendu.

Raging Bananas : Maintenu sur le terrain l'année dernière, le Raging à renforcé son effectif pour atteindre les quarts cette année. Si les nantais décrispent leur jeu, le Sun le samedi et BDM le dimanche risquent d'avoir un match compliqué à gérer.

Freezgo Uno : Relégués sportivement au match particulier perdu contre Raging Bananas (même différence, et même nombre de points) Freezgo à profité du désistement de Friz'toi pour rester dans l'élite. Malgré un gros réservoir de jeunes, la formation ça prend du temps et Freezgo devra lutter pour se maintenir.

Rising Sun : Champion de D2 l'année passée, l'équipe deux du Sun va devoir former des joueurs pour cette équipe qui risque de souffrir dans l'élite. Après le départ de certains joueurs, on voit mal comment Créteil pourrait maintenir deux équipes compétitives dans cette division, mais l'apprentissage passe par là, pour le Rising Sun et il faudra faire abstraction du score sur certains matchs.

RFO : Suite au désistement de Friz'Bisontin, au refus de Révo et Phoenix de rester, il aura fallu que Mr Friz et BTR refusent également la montée pour que le 6éme de D2, RFO, monte en D1.
Situation courageuse pour cette équipe qui sauve le format sportif de notre élite par sa présence, mais se condamne presque à vivre la même saison que Phoenix l'année passée qui avait perdu cinq de ses six matchs d'au moins neuf points. 
 

Please reload

Featured Posts

A r(o)ugir de plaisir !

September 18, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

September 18, 2019

April 17, 2019

Please reload

Archive