Quand l'argent rattrape l'Ultimate.

Je naviguais tranquillement sur la frisbeesphére l'autre jour quand je suis tombé sur une publicité de tournoi :

"BIBIONE BEACH ULTIMATE OPEN & MIXED A NEW EVENT OF BEACH ULTIMATE IN EUROPE WITH A PRIZE MONEY OF 5.000,00 EUROS June 11th and 12th, in Bibione (Venice - Italy) The beach ultimate community is turmoil for a new event that will be held in Bibione (Venice - Italy) on June 11th and 12th. An expanse of playing fields will host a colored crowd of enthusiasts ready to contend for the prestigious prize money of 5.000,00 euros. Sport, seaside, beach and unforgettable evening parties await the participants: the fun, in fact, continue even outside the sand fields with overwhelming parties on the beach! Check out the website to the event's program and accomodation possibilities. The event is organized by SportFelix, brand of Raduni Sportivi Srl, leader in the Sport Tourism which focuses its activities in the promotion and organization of successful sports events such as Beach Volley Marathon and Bibione Beach Fitness."

Un peu désarçonné par un tournoi offrant 5000€ de récompense aux vainqueurs, je ne savais pas vraiment quoi penser dans un premier temps. J'ai donc dû prendre un peu de recul pour avoir un avis. J'en ai désormais un : je suis horrifié !

Oui, horrifié ! Actuellement, je ne peux que me réjouir de la professionnalisation de notre sport qui a permis de le mettre en lumière et a donné l'opportunité à certains de vivre de leur passion. Je suis également le premier à me plaindre des coûts engendrés par les déplacements pour pratiquer notre sport à un bon niveau et dans de bonnes conditions, et je suis toujours dépité que certains ne puissent se rendre à une compétition fédérale, car ayant trop peu de remboursement, le déplacement coûte encore trop cher. En revanche, cette fois-ci, je ne peux que protester sur le moyen choisi pour attirer de l'argent dans notre sport.

Alors oui, on pourrait dans un premier temps juste regarder le coté positif : c'est une grande nouvelle pour notre sport : un organisateur privé, SportFelix, a vu de l'intérêt dans notre sport et a décidé d'organiser à quelques centaines de mètres des terrains des championnats du monde de Beach 2011 une compétition. C'est ce même investisseur qui a également décidé de mettre une enveloppe de 5000€ qui reviendront aux vainqueurs (mixte et open). Les vainqueurs auront donc une enveloppe qui pourrait leur permettre de financer un projet de leur choix.

Si la culpabilité ou la pression pourrait peut-être dans un premier temps pousser les joueurs à déplacer cette somme dans un projet commun, ils pourraient aussi s'orienter vers un choix qui semble plus humain : répartir l'argent équitablement entre eux. Et ils auraient raison, après tout, ils l'ont gagné cet argent !

Et voila, c'est exactement le virage que pourrait prendre notre sport et qui pourrait déstabiliser durablement l'Ultimate tel que vous le connaissez actuellement ! Les 5000€ destinés aux vainqueurs ne sont pas une somme incroyable mais juste suffisante. Suffisante pour attirer des convoitises, suffisante pour corrompre un esprit, suffisante pour faire pencher la balance au mauvais moment.

Car, ne nous en cachons pas : dans une région ou les deux meilleures équipes sont CUSB Bologne et Forward Vienne, toutes les deux réputées à la fois pour leur niveau de jeu, mais aussi pour la difficulté de faire appliquer l'esprit du jeu tant dans leur rang que face à eux, il n'est pas difficile d'imaginer des heures sombres sur les terrains ou des esprits étaient déjà précédemment corrompus à la simple idée de gagner un match honorifique dans un tournoi amateur. Ces mêmes esprits pourraient pousser notre particularité idéologique dans ses derniers retranchements et amener les matchs à se finir dans une ambiance exécrable avec beaucoup de tension sur le terrain, il n'était pas nécessaire de mettre 5000€ dans la balance décisionnelle de l'auto-arbitrage. Cette somme qui aurait pu servir de bouée de secours pour des projets sportifs ou encore servir à faire un tournoi de haut niveau à faible coût pour des joueurs toujours les premiers à mettre la main à la poche, risque de servir pour mettre à mal l'esprit du jeu, car un joueur sur un point capital pourrait vendre un peu de culpabilité pour 400€ (5000€ répartie par 12) et salir progressivement notre sport et l'idéal que nous essayons de bâtir ensemble. Alors non, je ne veux pas voir de ligue de Beach Volley Marathon dans notre sport.

Ligue qui est justement la spécialité de l'organisateur Raduni Sportivi Srl en Italie et qui vide les championnats universitaires de ses meilleurs joueurs au début de l'été et les championnats désargentés, car les joueurs préfèrent l'argent facile et rapide que l'on peut faire dans ces exhibitions touristiques même si le projet sportif de l'année est abandonné pour l'occasion. La décision sportive de se rendre à ce type de compétition est la vôtre, et c'est votre décision qui en fera un succès ou un échec, mais de toute façon, il y aura forcement un vainqueur de cette somme : le vers est entré dans la pomme.

#bibionebeach #wcbu2011 #wcbu #ultimate #cusb #bologne #forward #vienne

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Follow Us
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.

© 2020 by Focus Ultimate. 

  • Twitter Metallic
  • Facebook Metallic
  • YouTube Metallic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now