WUCC : Meclao' la goutte de trop !



Sur le papier, c'est la belle histoire du championnat du monde des clubs :

Meclao', cette équipe rankée 41éme du tournoi et modeste qualifié de République Dominicaine, est toujours invaincue aujourd'hui aprés avoir battu BFG, ranking numéro 1.

Mais la véritée est beaucoup moins belle : cette équipe n'est pas celle d'origine, pour un problème de visa repoussés en 2023, elle a perdu 14 joueurs et elle n'est désormais qu'un pick-up !


Si on compte les locaux, ils sont 5 : Danilo Balaguer, Sharonid López, Chabeli Luna, Rafael Imbert Rivas et Alberto Suriel (6 si on compte Amanda Balaguer mas pas d'information à son sujet).

En revanche, il y a 19 recrues qui ne vivent pas sur l'île, et pas des moindres :


-Genny De Jesus, Judy Jarvis et Luisa Neves de New York Gridlock Ultimate

-Julie Paik de DiscNY

-Laura Matzuka

-Anthony McLean, AJ Merriman, Brett Matzuka (champion du monde), Austin Bartenstein (nominé comme joueur de l’année) de DC Breeze.

-Thompson Sawyer de San José Spider

-Molly Roy de DC Scandal

-Sara Nolan de Polar Bears

-Chris Gibson de Tampa Bay Cannons

-Tayara Romero de Fox Force 7

-Anson Reppermund de Pittsburgh Thunderbirds

-Miguel Ureña de Emory Juice

-Brenna Bailey de Schwa

-Riley Kirkman-Davis de UCLA - Débutant défensif de l’année 2021

https://ultiworld.com/2020/04/02/2020-d-mens-rookie-year-presented-spin-ultimate/

-Michael Lee de NC State - Nominé pour le trophée Callahan 2021

https://ultiworld.com/livewire/nc-states-michael-lee-for-callahan-2021/


Il arrive fréquemment que des clubs se renforcent de quelques éléments étrangers pour un mondial des clubs :

-Revolution (Colombie) : Akina Younge (USA), Levke Walzak (Allemagne) et Michelle Elizabeth Phillips (Australie), ----Iznogood a recruté 3 ou quatre joueurs dont Joseph White (mais qui à fait la saison avec eux)

-Mooncatchers a recruté 3 Lettons + Gaël Ancelin.

-Yaka était championne d'europe avec 6 étrangères sur environ 22 joueuses.

Mais jamais une équipe n'était venue parasiter la compétition en construisant son équipe depuis le spot d'un champion étranger, et jamais avec un tel ratio : 80% de l'équipe ! Progressivement, la compétition ressemble à une sorte de parodie colorée du championnat US, ou les stars qui n'ont pas réussi à se qualifier essayent de se replacer, avec leurs amis, dans les clubs qualifiés via leurs championnats nationaux ! Et pourtant, avec 4 spot open, 9 en women et 4 en mixte, les États-unis sont bien pourvus en spots et peuvent déjà occuper toutes les places en demi-finale !


Faut-il songer à durcir largement la règle ? Obliger les équipes à se présenter avec un effectif avec seulement 20% de modification que celui qui s'est qualifié ? Ce n'est peut-être pas la solution, mais il semble que l'auto-régulation du marché par une main invisible, ne fonctionne pas dans l'ultimate et qu'il va falloir songer sérieusement à réglementer.


Recent Posts
Archive